Printemps 2014
Dans ce numéro
Mars est le mois de cerveau
La journée du cerveau et PLAY
Commotions cérébrales
Les sports de contact et vos enfants
Est-ce que ça vaut la peine? concours multimédia
Sécurité des adolescents au volant
Sür et rassurant
Programme Traversez en sécurité
Semaine SécuriJeunes 2014
Prévention des blessures chez les enfants
Aires de jeu sécuritaires
Chutes pendant l'enfance - l'approche ALTER
Jouer en toute sécurité - cours en ligne
Dr. Robin Williams, reçoit l'Ordre du Canada
Un entretien avec le Dr. Marla Shapiro
Gabriel Israel
Wendy Jacinto
Mandy Fisher
Conférence nationale sur la prévention des chutes
Pensez d'abord.ca

A partir du 1er Avril, thinkfirst.ca seront rediriger les visiteurs vers le site de parachute.

Les visiteurs seront dirigés vers une page de destination spéciale avec des liens vers les meilleurs ressources demandées sur le site actuel de Pensez d'abord. Les ressources actuellement disponibles sur www.thinkfirst.ca ont été transférés sur le site de parachute. Nous sommes impatients d'accueillir les visiteurs à www.parachutecanada.org.

Concours Je Pense d'abord! de TD

Parachute a prolongé la date limite du

concours Je Pensez d'abord! au 14 Novembre 2014 au s'aligner avec la version mise à jour de TD Pensez d'Abord les programme d'études pour enfants. 
Événements à venir

Watch Your Step : conférence canadienne sur la prévention des chutes, 27 au 28 mai 2014, à Toronto.

Appuyez Parachute

Faites un don dès maintenant 

pour appuyer Parachute alors que nous travaillons en vue de réduire les blessures, principale cause de décès chez les Canadiens de 1 à 44 ans.

Liens utiles

Inscrivez-vous

Archives de bulletin



Follow us

Follow us on Twitter Like us on Facebook View our videos on YouTube View our profile on LinkedIn
 

Message de la présidente

 

Aller de l'avant et atteindre un plus grand public 

Se connecter. S'engager. Partager.

 

Ces trois mots résument notre vision pour 2014. Cette année, notre objectif est de nous engager et d'être connecté, ceci plus que jamais. Nous avons commencé avec une idée, celle de partager nos connaissances et nos ressources à travers le Canada et d'être un porte-parole en matière de prévention des blessures. 

 

Nous sommes sur la bonne voie. Et maintenant, plus que jamais, nous avons besoin de votre aide pour nous faire entendre.

 

Dans cette édition, vous pourrez vous informer sur de nouvelle initiatives en matière de prévention des blessures mises en œuvre dans l'ensemble du pays, prendre connaissance des opinions de l'un des plus récents récipiendaires de l'Ordre du Canada et faire la connaissance de trois nouveaux membres de Parachute qui travaillent plus particulièrement à construire notre communauté et le message que nous désirons transmettre.

 

Nous vous informerons également des mesures que nous prenons pour traiter le problème des conducteurs distraits et pour sensibiliser le public à ce grave problème. Nous partagerons également avec vous le travail que nous accomplissons pour réduire le nombre de blessures au cerveau chez les enfants ainsi que pour la Semaine SécuriJeunes organisée par Parachute et qui traite de la sécurité à proximité des eaux.

 

Par le biais de ces initiatives et bien d'autres mesures, nous transmettrons notre message à un groupe de nouveaux individus influents dans la communauté, des personnes qui partagent notre passion en matière de prévention des blessures et pour aider les Canadiens à mener une vie épanouissante et bien remplie. 

 

Vous aurez donc bientôt de nos nouvelles. Et nous espérons, nous aussi, avoir de vos nouvelles. Consultez notre site web. Suivez-nous sur Twitter et Facebook. Partagez vos expériences.  

 

Il s'en passe des choses ! 

 

Louise Logan
Présidente et chef de la direction

Mars est le mois du cerveau 

La Journée du cerveau : Prévention des blessures au cerveau par le biais d'un programme d'éducation  

Le programme Journée du cerveau de Parachute est en plein essor et nous espérons pouvoir toucher
19 000 étudiants dans l'ensemble du pays au cours du mois de mars et d'avril ! Ce programme promeut la prévention des blessures au cerveau et au système nerveux par le biais de présentations destinées aux élèves du niveau de la 4ème à la 6ème année.

 

Les élèves assistent à une introduction sur la neuroanatomie et sur les mécanismes impliqués dans les systèmes sensoriels afin de leur permettre de mieux comprendre la complexité et la fragilité du système nerveux. Cette présentation leur permet également de mieux comprendre l'impact d'une blessure au système nerveux qui risque de les affecter pour le reste de leur vie et de prendre les décisions qui leur permettront d'assurer leur sécurité.

La Journée du cerveau a augmenté son impact de manière exponentielle chaque année, depuis son lancement en 2005, lorsque des étudiants de l'Université de Toronto ont fait leur première présentation devant 20 classes de 5ème année. En 2013, 18 000 élèves du niveau de la 4ème à la 6ème année ont été atteints par plus de 1 100 bénévoles à l'échelle nationale. La plupart des universités ainsi que des agences locales de la Santé publique ont un chapitre Journée du cerveau. Parachute a maintenant 24 sites actifs pour la Journée du cerveau pour 2014, y compris des sites sur les campus des trois universités de Toronto, à l'université d'Ottawa et à l'Université de Calgary.   

 

La Journée du cerveau est rendue possible grâce à la collaboration et au travail de notre équipe de coordinateurs, bénévoles et membres du personnel dévoués. Nous apprécions également sincèrement le soutien des écoles, des enseignants  et des parents qui s'inscrivent à ces présentations et qui promeuvent le programme dans leur communauté.  

 

Il est encore temps de vous inscrire à une présentation offerte dans le cadre de la Journée du cerveau ou de soutenir le programme en tant que présentateur bénévole. Merci de contacter James D'Souza, responsable de programme, Parachute au 647 776 5106 ou à .(JavaScript must be enabled to view this email address) pour en apprendre davantage.  

La Journée du cerveau et PLAY : les jeunes autochtones apprennent à prévenir les blessures au cerveau  

Parachute a récemment annoncé que le Ministère de la santé et des soins de longue durée avait alloué des fonds pour analyser et développer un programme de prévention des blessures destinés aux jeunes autochtones de l'Ontario. Cette initiative, qui continue le travail accompli grâce au soutien de Hydro One, représente la prolongation du partenariat avec Right to Play et son programme « Promotion de l'acquisition des compétences essentielles (P.L.A.Y) ».

 

Plus de 50 communautés autochtones étaient récemment représentées à une séance de formation PLAY à Parry Sound, en Ontario. Parachute était présent et a présenté une séance de prévention des blessures au cerveau et au système nerveux. PLAY s'est inspiré du contenu du programme de Parachute pour la Journée du cerveau et des programmes de développement par le sport et les initiatives extracurriculaires de Right to Play.

 

Les représentants communautaires ont bénéficié d'une formation sur les fonctions du cerveau et le rapport avec l'importance de la prévention des blessures, par le biais d'activités distrayantes et engageantes. Les représentants des communautés intéressées ont reçu les ressources nécessaires pour mettre leur programme en œuvre dans leur communauté, y compris des moules à Jello en forme de cerveau, des posters, des cartes sur les commotions cérébrales et des trousses à outils détaillées. Cette présentation a suscité un grand intérêt et les représentants communautaires ont encore approfondi leur apprentissage pour l'adapter aux besoins particuliers de leur communauté.

 

Parachute se réjouit du développement continu de ce programme - Nous aurons bientôt plus de détails ! 

BCIRPU et Ken Dryden encourage certains changements afin de prévenir les commotions cérébrales  

Concussion Project Management

Ken Dryden, joueur de hockey légendaire, a lancé un appel pour encourager les joueurs, les entraîneurs et le personnel médical à éduquer le public sur les dangers des commotions cérébrales et leur prévention et traitement lors du symposium Ken Dryden sur les commotions cérébrales dans le sport, qui a eu lieu le 28 janvier dernier et auquel ont assisté presque 200 personnes.

  

M. Dryden s'est entretenu avec des enfants et des professionnels du monde du sport qui ont souffert de commotions cérébrales, y compris l'ancien « homme fort » de la LNH, Gino Odjick, qui souffre encore aujourd'hui des conséquences des commotions cérébrales dont il a été victime pendant sa carrière professionnelle. Il s'est également entretenu avec des spécialistes dans le domaine médical et des entraîneurs et les a encouragés à promouvoir des manières de réduire le nombre de blessures à la tête pendant la pratique d'un sport. 

 

Cet événement a également permis de présenter le deuxième outil de formation en sensibilisation sur les conséquences des commotions cérébrales (Concussion Awareness Training Tool (CATT)) développé par le Dr. Shelina Babul, directrice adjointe/spécialiste en traumatologie sportive de BC Injury Research and Prevention Unit et organisatrice du symposium en collaboration avec le Ministère de la santé. Le premier outil de formation a été développé pour des médecins et des professionnels de la santé et le second est destiné aux entraîneurs, aux parents et aux joueurs; il sera prêt à la fin du mois de mars. Le troisième outil de formation en sensibilisation sur les conséquences de commotions cérébrales sera destiné aux éducateurs et sera disponible à l'automne. Pour plus de renseignements sur les CATT, merci d'aller à CATT .

 

Pour plus de renseignements sur les commotions cérébrales, allez à BCIRPU research .

Les sports de contact et vos enfants 

Si vous pensez inscrire votre enfant dans une ligue sportive pour la saison du printemps et de l'été et ne l'avez pas encore fait, il en sera bientôt temps. Mais devriez-vous vraiment inscrire votre enfant á un sport de contact? Dr. Charles Tator, neurochirurgien et membre du comité directeur de Parachute vous en explique les bienfaits, mais aussi les risques.

La sécurité sur la route 

Dépêchez-vous ! Le concours multimédia « Est-ce que ça vaut la peine ? » prend fin le 31 mars! 

Lundi est la date limite de soumission pour vos projets dans le cadre du concours multimédia « Est-ce que ça vaut la peine ? ». Créez une courte annonce d'intérêt public dans n'importe quel format créatif et aidez à convaincre les étudiants du niveau secondaire de conduire de manière plus attentive, moins agressive et en restant maîtres de toutes leurs facultés. Mais vous devrez nous faire parvenir votre soumission avant 23h59 HNE le 31 mars. 

 

Pour plus de renseignements et pour voir le projet gagnant de l'année dernière, visitez notre site web.

State Farm et Parachute s'associent pour promouvoir la sécurité des adolescents au volant

Grâce à un généreux investissement de State Farm, Parachute est heureux d'annoncer que le projet Virage sera mis en œuvre une deuxième fois. Le projet Virage est une campagne nationale dont l'objectif est de réduire le nombre d'accidents automobiles, la cause principale de décès parmi les adolescents au Canada.

 

Cette année, Parachute a l'intention de développer sa campagne dans l'ensemble du pays afin de donner à un plus grand nombre de jeunes et aux communautés dans lesquelles ils résident l'occasion de travailler au problème de la sécurité des adolescents au volant. Un des points essentiels de cette campagne est d'établir la Semaine nationale de la sécurité des adolescents au volant en octobre. De plus, cette campagne permettra d'engager, au cours de l'année, les principales parties intéressées et nos partenaires pour promouvoir la prévention des blessures et la sécurité des jeunes conducteurs, d'organiser des événements de sensibilisation dans l'ensemble du pays, de fournir des ressources aux écoles secondaires qui traitent de ce problème et de choisir des représentants communautaires dans l'ensemble du pays pour représenter cette initiative.

 

Bien que cette campagne en soit encore au stade de la planification, nous en avons déjà cerné les points-clés, à savoir la conduite en étant distrait et la conduite avec facultés affaiblies. Le lancement officiel de cette campagne se fera du mois de mai.

 

Parachute apportera également son soutien au programme gratuit Celebrate My Drive de State Farm, qui rassemble les écoles secondaires et leurs communautés en générant du soutien pour les écoles tout en encourageant une conduite sécuritaire. Pour plus de renseignements, voir le site web de Parachute.

En toute sécurité - Ateliers sur une installation sécuritaire des sièges auto pour enfants offerts actuellement

Parachute est heureux de s'associer avec Chevrolet pour offrir des ateliers sur une installation sécuritaire des sièges auto pour enfants. Ces ateliers seront offerts chez les revendeurs Chevrolet à Toronto, Vancouver et Montréal et dans leurs environs. Ces ateliers sont ouverts aux membres du grand public et toutes les marques et modèles de voitures sont les bienvenus.

 

Ces ateliers ont pour objectif de donner aux parents et à tous ceux qui s'occupent de jeunes enfants une formation individualisée et pratique pour leur permettre d'arrimer proprement leur siège auto dans leur véhicule et d'y installer leurs enfants conformément aux normes de sécurité. Les familles et les personnes qui s'occupent de jeunes enfants peuvent réserver une formation d'une demi-heure en allant à http://www.safeandsure.ca. Pendant cette séance, ils seront formés par une équipe de techniciens certifiés en installation de sièges auto pour apprendre à installer leur siège auto conformément aux normes de sécurité et passer en revue les points-clés concernant la sécurité de leurs jeunes passagers. Ces ateliers gratuits sont ouverts au public et toutes les marques de véhicules sont les bienvenues. 

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez regarder notre vidéo à  

http://www.youtube.com/watch?v=5qrnvdaqI2E

Si vous résidez dans le Grand Toronto, à Vancouver ou à Montréal et désirez apporter votre aide pendant ces ateliers, veuillez contacter Jacquelyn Quirk à .(JavaScript must be enabled to view this email address) .

Le programme Traversez en sécurité a été mis à jour et est maintenant disponible  - ainsi que l'occasion de participer à un concours 

Vous tenez à assurer la sécurité des enfants près des voies ferroviaires et des trains? Consultez nos nouveaux plans de leçons sur la sécurité près des voies ferroviaires pour les enfants du niveau de maternelle au niveau de 6e année. Parachute et CN ont le plaisir d'offrir un programme national exhaustif et facile à utiliser portant sur l'enseignement de mesures de sécurité ferroviaire.

 

Élaborées en collaboration avec des partenaires-clés, ce programme est destiné aux écoles, aux éducateurs, au personnel de la santé publique, aux centres communautaires et aux parents et à leurs enfants et offre des ressources bilingues basées sur le curriculum qui promeuvent un comportement sécuritaire près des voies ferrées et des passages à niveaux. L'objectif de ce programme continue à être la prévention des blessures causées près des voies ferroviaires par le biais de l'éducation et de la sensibilisation du public.

 

Chaque leçon inclut l'apprentissage d'objectifs, des activités à faire étape par étape, l'évaluation des participants ainsi que des activités de suivi. Les activités suggérées connectent la sécurité ferroviaire au langage, aux sciences, aux sciences sociales, à la santé et à l'éducation physique pour les enfants âgés de 5 à 12 ans.

 

De plus, les ressources sur la sécurité ferroviaire sont disponibles en français et en anglais, y compris le certificat de la Semaine nationale de la sécurité ferroviaire pour les participants au programme, une fiche-conseils sur la sécurité aux passages à niveaux, le livret Sécurité près des trains et des conseils pour le concours sur la sécurité ferroviaire, un projet qui convient aux enfants et aux jeunes et qui les encourage à faire des films promouvant la sécurité ferroviaire d'une manière qui est significative pour eux. L'inscription au concours devra se faire le 11 avril 2014 au plus tard. Toutes les ressources sont disponibles sur le site web de Parachute. 

 

Parachute s'est associé avec les Clubs Garçons et Filles du Canada pour offrir des subventions à des clubs dans les provinces qui ont le plus grand nombre d'accidents. Ces subventions permettront à ces clubs de mettre en œuvre des activités promouvant la sécurité ferroviaire jusqu'à et pendant la Semaine nationale de la sécurité ferroviaire (28 avril - 4 mai 2014).

La sécurité des enfants

La Semaine SécuriJeunes de Parachute - La sécurité à proximité des eaux

Le thème de la semaine SécuriJeunes de Parachute cette année est la sécurité à proximité des eaux; elle se tiendra du 7 au 14 juin, au même moment que la semaine de la sécurité aquatique de la Croix rouge canadienne.  

 

La semaine SécuriJeunes est une campagne nationale annuelle dont l'objectif est de sensibiliser le public sur la fréquence et la gravité des blessures qui pourraient être évitées chez les enfants, et qui constituent la cause principale des décès et des invalidités parmi les enfants canadiens. Un des objectifs-clés du programme est de sensibiliser les parents et tous ceux qui s'occupent de jeunes enfants et de leur donner les moyens d'agir sur un thème particulier relatif à la prévention des blessures. La semaine SécuriJeunes était à l'origine l'un des programmes d'une des organisations qui a donné naissance à Parachute, Safe Kids Canada. La première semaine SécuriJeunes s'est tenue en 1995.

 

Nous vous offrirons bientôt plus de détails à ce sujet, ainsi que des ressources et des guides. Pour plus de renseignements, veuillez contacter Jacquelyn Quirk à .(JavaScript must be enabled to view this email address) .

Ressources en matière de prévention des blessures chez les enfants lancement le 30 avril 

Parachute a lancé un projet dont l'objectif est de réduire le nombre d'incidents occasionnant des blessures chez les enfants âgés de 0 à 6 ans, particulièrement dans les quartiers pauvres des grandes villes et dans les régions rurales ou les régions isolées, un projet qui se montre particulièrement prometteur. Le lancement de ce programme dans les deux langues officielles est prévu pour le 30 avril. Il est né d'une collaboration entre le Programme d'action communautaire pour les enfants et le Programme canadien de nutrition prénatale (PACE/PCNP) et les membres des Centres canadiens de collaboration pour la prévention des blessures et il a pu être lancé grâce au soutien financier de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Cette collaboration a également permis de créer de nouvelles ressources à présent disponibles sur le site web de Parachute et destinées à traiter sept sujets particuliers.   

 

Un nouveau cours en ligne, l'Introduction au cours de prévention des blessures chez les enfants, est en train de passer un essai pilote. Ce cours, qui sera offert gratuitement par Parachute, a été conçu pour fournir des ressources aux praticiens qui travaillent avec des familles ayant de jeunes enfants.

 

Nous sommes également en voie de créer approximativement 160 images et messages très simples qui traitent d'incidents qui touchent particulièrement les jeunes enfants (chutes, brûlures/échaudures, noyades, empoisonnements, étranglements/suffocations et aires de jeux et blessures causées par des accidents de la circulation). Ces images positives et négatives pourront être utilisées comme point de départ d'une conversation avec tous ceux qui s'occupent d'enfants ou intégrées dans d'autres ressources.

 

Toutes ces ressources seront présentées dans une nouvelle partie du site web de Parachute. Sélectionnez l'onglet « Sujets blessures » et allez à « Prévention des blessures chez les enfants ». Les informations, messages et images fournis vous enverront vers d'autres ressources mises à votre disposition par Parachute et ses partenaires en français et en anglais et donneront à l'usager une façon de trouver tous les renseignements nécessaires sur des thèmes biens précis concernant les blessures chez les enfants à un seul endroit.

 

Et enfin, ce programme inclura un forum de discussion intitule « listsrv ». Les praticiens inscrits auront accès à un forum de discussion dirigée sous forme de courriels de groupe qui leur permettra de poser des questions, de partager de nouvelles informations, ressources et programmes avec le PACE/PCNP, Santé publique, les éducateurs en petite enfance, les praticiens en prévention des blessures et tous ceux intéressés par la prévention des blessures chez les enfants.

 

Pour plus de renseignements sur ce projet, veuillez contacter Julie Taylor à .(JavaScript must be enabled to view this email address).

Des aires de jeu sécuritaires 

Le printemps est arrivé - Jouer en plein air en toute sécurité  

Pour les enfants, ce sont les aires de jeu en plein air - les terrains vagues, les forêts, les plages et les allées - qui posent le plus de risques, mais qui sont aussi le plus souvent les plus intéressantes, les plus stimulantes et celles qui leur permettent de laisser libre cours à leur imagination. Ceci est une des conclusions les plus importantes du projet pilote mené par BC Injury Research and Prevention Unit, Child & Family Research Institute et BC Children's Hospital.

 

Les chercheurs ont eu recours à une technique connue sous le nom de Projet participatif de surveillance photo pour déterminer comment et où les enfants aimaient jouer. Ils ont donné deux appareils-photo à deux groupes d'enfants âgés de 6 à 12 ans et leur ont demandé de prendre des photos et de faire des commentaires sur les dangers et les risques existant dans les lieux où ils jouaient après l'école. Les familles qui ont pris part à cette étude viennent de deux régions à faible revenu de la C-B, l'une se situant dans une zone rurale et l'autre dans le centre d'une grande ville.  

 

Les enfants ont révélé qu'ils faisaient preuve d'un esprit d'aventure lorsqu'ils jouaient et qu'ils ne voulaient pas parler à leurs parents de ces expériences dangereuses, ce qui indique une certaine tension entre le risque et le plaisir que procurent les jeux en plein air. Si vous désirez voir les photos et lire les commentaires fournis par ces enfants, lisez The Play Spaces Project: Exploring Children's Lived Experiences of Play Spaces through Participatory Photo-Mapping sur le site web de BC Injury Research and Prevention Unit.

 

Les blessures constituent la raison principale de décès et une des raisons principales de l'hospitalisation d'enfants et de jeunes au Canada. Les terrains de jeu et autres aires de jeu de plein air sont des lieux propices aux accidents. Les études menées dans ce domaine révèlent que les enfants vulnérables sont ceux originaires de familles à faible revenu, car ils ont un risque plus élevé de se blesser, entre autres en raison du manque d'entretien des terrains de jeux et d'une moindre capacité à accéder à de l'équipement protecteur, tel que les casques.  

 

« Nous nous concentrons sur la prévention des blessures chez les enfants pendant le jeu, et plus particulièrement des blessures graves qui risquent de changer leur vie. Mais comme nous savons que pour se développer de manière saine, un enfant doit prendre certains risques, notre défi est de créer des aires de jeu qui promeuvent la sécurité tout en exposant les enfants à certains risques appropriés à leur âge, afin de leur apprendre à gérer ce risque de manière créative sans se blesser », a dit Dr. Ian Pike, directeur de BC Injury Research and Prevention Unit et Maitre de conférence du service de pédiatrie de l'Université de la C-B.  

 

Ce projet pilote fait partie d'un projet plus vaste sur les aires de jeu qui inclut une étude de la littérature disponible, un sondage mené auprès de 107 parents et de personnel d'organismes de loisirs et de services municipaux qui travaillent avec des enfants qui courent un risque plus élevé ainsi qu'un cours en ligne qui permet de former les membres de la communauté pour inspecter les aires de jeux en plein air.  

 

« L'objectif de ce projet est de demander aux enfants où ils jouent et aux parents, aux enfants et aux gardiens quelles sont leurs inquiétudes en matière de sécurité », a dit le Dr. Pike. « En combinant leurs réponses aux résultats des recherches les plus importantes menées dans ce domaine, nous avons obtenu une vision plus claire des facteurs qui influencent le jeu de plein air. Nous comprenons aussi qu'il faudra mener de plus amples recherches pour mieux comprendre le jeu dans les environnements naturels ainsi que le rôle de l'inégalité sociale par rapport aux préférences en matière d'aires de jeu. »

 

Le projet Aires de jeux fait partie de l'initiative Actif et en sécurité de Agence de la santé publique du Canada. Vous trouverez un résumé complet des résultats des sondages, et des informations disponibles sur ce sujet ainsi que du projet participatif de surveillance photo sur le site web du BC Injury Research and Prevention Unit. « Gestion sécuritaire des aires de jeux », le cours développé en collaboration avec l'Association canadienne des parcs et des loisirs et Parachute Canada est disponible par le biais de l'Institut canadien pour la sécurité sur les aires de jeu.

Chutes pendant l'enfance - L'approche ALTER  

Saviez-vous qu'en Ontario, des milliers d'enfants âgés de 1 à 5 ans sont admis chaque année au service des urgences suite à une chute à la maison? ALTER est un concept développé par le professeur Barbara Morrongiello de l'unité de recherche sur le développement infantile de l'Université de Guelph qui offre aux parents des recommandations sur la manière de réduire les chutes chez les enfants.     

 

La plupart des enfants se blessent lorsqu'ils jouent sur ou près d'escaliers et qu'ils ne sont tout simplement pas capables de « se rattraper » après avoir perdu l'équilibre. L'autre situation à risque courante est lorsque les enfants tombent d'un meuble. Comme la partie supérieure du corps d'un enfant est plus lourde, l'enfant tombe souvent la tête en premier lorsqu'il trébuche ou perd son équilibre et il risque ainsi de se blesser gravement à la tête ou à la nuque. Ce genre de chute est encore plus grave lorsqu'un enfant tombe d'une chaise et se cogne la tête sur un objet au moment de la chute (par exemple, une table basse, une table de nuit, la tête d'un lit). Les études menées montrent qu'un enfant ne suit pas toujours les règles de sécurité et il n'est pas non plus possible de surveiller un enfant constamment. Le professeur Morrongiello a donc développé l'approche ALTER afin d'identifier d'autres façons d'assurer la sécurité de votre enfant.     

 

ALTER est l'acronyme de Activities, Location, Timing, Environment, Resources (Activités, Lieu, Temps, Environnement, Ressources).

 

Sur le site ALTERforChildSafety.ca, le Dr. Morrongiello explique comment utiliser ALTER pour appliquer 5 manières différentes d'assurer la sécurité de votre enfant à la maison. Ces stratégies utiles vous fourniront un certain nombre d'options qui vous permettront de protéger vos enfants de chutes, ceci d'une manière souple et gérable dans un foyer actif. 

Jouer en toute sécurité

Un nouveau cours en ligne met l'accent sur la sécurité sur les terrains de jeux dans les communautés isolées 

On estime que 2 500 jeunes de 14 ans et moins sont hospitalisés chaque année après avoir été victimes de blessures graves sur un terrain de jeu et autres aires de jeu. La plupart de ces blessures - que ce soient des fractures, des blessures à la tête ou des coupures, pourraient être évitées si ces aires de jeu étaient sécuritaires et bien entretenues.

 

« Gestion sécuritaire des aires de jeu » est un nouveau cours en ligne présenté par l'Institut canadien pour la sécurité sur les terrains de jeu; ce cours est destiné aux membres de la communauté qui travaillent avec les écoles, les centres communautaires ou tout autre endroit où jouent des enfants. Ce cours intègre les meilleurs éléments des cours de l'Institut canadien pour la sécurité sur les terrains de jeux sur le thème de l'inspection et de l'entretien offerts en classe et les améliore grâce à un contenu nouvellement développé, y compris des vidéos.  

 

Les participants apprendront :

  • Quels sont les processus standards qui concernent les terrains de jeux au Canada
  • Les causes des blessures graves dues à l'équipement sur un terrain de jeux
  • Comment inspecter et entretenir l'équipement pour qu'il soit sécuritaire 
  • Les éléments de base de la gestion du risque et de l'enregistrement de données. 

Ce cours est conçu pour répondre aux besoins des communautés où résident des jeunes vulnérables ou à risque; il traite des enjeux de sécurité liés à toutes les aires de jeu extérieures, y compris les espaces verts, les terrains de stationnement, les terrains vagues et la rue et est accessible aux communautés rurales, isolées et du Nord par le biais du site web de l'Institut canadien pour la sécurité sur les terrains de jeu.

 

Pour tout renseignement sur le cours « Gestion sécuritaire des aires de jeu », allez à www.cpsionline.ca. Le coût associé au cours est également indiqué sur le site web.

 

Le cours « Gestion sécuritaire des aires de jeu » a été développé dans le cadre de l'initiative de prévention des blessures pancanadienne « Actif et en sécurité; projet sur les aires de jeu sécuritaires », en collaboration avec la BC Injury Research and Prevention Unit au Child & Family Research Institute et au BC Children's Hospital, l'Association canadienne des parcs et loisirs et Parachute Canada. Cette initiative est financée par l'Agence canadienne pour la santé publique.  

Chefs de file dans notre communauté

Dr. Robin Williams reçoit l'Ordre du Canada  

Dr. Robin Williams, médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario, a récemment reçu l'Ordre du Canada pour son travail de promotion de politiques efficaces en matière d'éducation sur la petite enfance, dans le cadre de son poste de leader dans le domaine de la santé publique. Bien que ceci ait été une surprise, elle a déclaré que c'était aussi un honneur incroyable et une réelle leçon d'humilité.

 

Dr. Williams était pédiatre à Niagara Falls, mais après avoir pris connaissance des résultats d'innombrables études révélant l'importance de l'éducation sur la petite enfance, elle a décidé de travailler dans le domaine de la santé publique et a accepté le poste de médecin hygiéniste dans la région de Niagara. « Je savais, par instinct, que beaucoup de problèmes de santé découlaient de problèmes qui avaient eu lieu pendant la petite enfance ; c'est si important, tant sur le plan mental que sur le plan physique » a déclaré Mme Williams. « Cela me motive. »

 

Elle a officié dans de nombreux comités et équipes consultatives au cours des années et a travaillé avec le Dr. Fraser Mustard en tant que conseillère principale dans le cadre de la création de centres de la petite enfance en Ontario. En tant que vice-présidente de la Société canadienne de pédiatrie, elle étudie actuellement de près tous les enjeux liés à la prévention des blessures et envisage de modifier la législation et les lignes directrices en matière de traitement sur divers points comme l'usage de casques de hockey, les commotions cérébrales dues au hockey et un usage sécuritaire des trampolines, ainsi que bien d'autres initiatives liées à la santé et la sécurité des jeunes canadiens.

 

Dr. Williams croit fermement dans l'importance du travail d'équipe et de l'identification des objectifs communs pour pouvoir ensuite atteindre ces objectifs de manière plus créative et en toute connaissance de cause. Elle est donc ravie du travail effectué par Parachute dans le domaine de la prévention des blessures et elle estime que la collaboration de Parachute avec ses partenaires permettra d'avoir un impact bien plus fort sur le public. Et comme elle le dit elle-même « C'est cela qui permet à la chorale de chanter plus fort. »

 

Parachute tient à féliciter Dr. Williams pour avoir reçu l'Ordre du Canada et pour son travail continu dans le domaine de la santé et de la sécurité des familles canadiennes.

Un entretien avec Dr. Marla Shapiro - Présentatrice principale à la conférence nationale sur la prévention des chutes 2014 

Dr. Marla Shapiro, médecin généraliste et médecin conseil pour l'émission Canada AM est la conférencière principale de la conférence nationale sur la prévention des chutes de cette année, qui aura lieu le 27 et le 28 mai.

 

« La prévention des chutes et des fractures chez les personnes âgées m'intéresse énormément » a déclaré Mme Shapiro. « J'étudie la prévention des blessures depuis des années et j'estime qu'il est essentiel d'éduquer et de sensibiliser le public encore davantage. »

 

Au cours de sa présentation lors de la conférence, Mme Shapiro parlera des conséquences des fractures chez les personnes âgées qui vont bien au-delà de la perte de l'indépendance. Elle explique que nous avons tendance à nous concentrer sur les femmes et les fractures de la hanche, mais, bien que les hommes aient un risque moindre d'être victime de fractures de la hanche, ils risquent d'en mourir plus souvent. »  

 

Mme Shapiro a de nombreuses personnes âgées parmi ses patients et elle les éduque sur la prévention des fractures, et sur un style de vie et une gestion des problèmes médicaux appropriés. Par exemple, elle évalue régulièrement l'équilibre et la démarche de ses patients, pour déterminer leur risque de chute. Elle informe aussi certaines patientes que « les chaussures à hauts talons sont des chaussures de soirée, et non pas des chaussures de marche ! »

 

Étant donné que les fractures sont une des causes principales de décès chez les personnes âgées, Dr. Shapiro insiste sur le fait que la santé des os est essentielle pour réduire le risque de fractures. Nous formons nos os dans nos jeunes années, et il est donc important que les jeunes comprennent l'importance de veiller à la santé de leurs os. « Après 50 ans, nous ne pouvons plus l'améliorer, nous pouvons seulement la maintenir. » a déclaré Mme Shapiro.

 

« C'est pourquoi ceci est très important, pour tout le monde. Nous devons éduquer le public, jeunes et moins jeunes, sur l'importance de se protéger contre les fractures. Et nous devons éviter les chutes pour éviter les fractures. »

 

Ravie de participer à cette conférence, Dr. Shapiro se réjouit de pouvoir faire la connaissance de collègues, qui, tout comme elle, désirent communiquer avec ceux qui travaillent dans le domaine de la prévention des blessures. « Plus nous toucherons de personnes avec notre message sur la prévention des blessures, plus celui-ci prendra de l'ampleur. » 

Construire l'équipe de Parachute

Gabriel Israel

Gabriel (Gaby) Israel est prêt à relever tous les défis. Il vient à peine d'être nommé vice-président Stratégie et Exploitation à Parachute et a décidé de faire l'ascension du mont Kilimanjaro pour collecter des fonds pour des organisations caritatives - et c'est, comme il le dit lui-même, « la chose la plus difficile que j'ai jamais faite ».

 

Gaby a joint les rangs de Parachute en janvier dernier et il apporte avec lui sa longue expérience en technologie de l'information et dans le domaine de l'exploitation car il a travaillé avec plusieurs compagnies internationales dans les secteurs de la technologie, de la santé et de la finance pendant 25 ans. Cherchant à relever de nouveaux défis à travers des projets plus épanouissants, il a accepté ce nouveau poste et attend avec impatience de pouvoir mettre en œuvre le plan stratégique de Parachute.

 

En ce qui concerne le domaine de l'exploitation, Gaby gère le secteur des finances, des RH et de la TI chaque jour et étudie les manières et processus appropriés pour que les systèmes mis en place continuent à bien fonctionner à l'avenir. En ce qui concerne l'aspect stratégique, il sera responsable d'assurer que le plan stratégique de Parachute soit mis en œuvre. « Nos objectifs pour l'année à venir et l'année qui suivra sont très agressifs et nous devons nous assurer qu'il seront atteints. Nous devons également nous assurer que tous les processus mis en place nous aident à atteindre ces objectifs", a déclaré M. Israel.  

 

Gaby aime non seulement relever des défis personnels, mais il demande aussi à ce que l'on mette Parachute au défi. Sa mission consistera en partie à « trouver de nouveaux partenaires qui nous aideront à réaliser notre vision, mais qui nous pousseront également à faire de notre mieux. »

 

Gaby a déménagé d'Israël au Canada il y a 13 ans et il raconte souvent une histoire amusante. Pendant que sa famille envisageait de déménager au Canada, sa fille, âgée de quatre ans à l'époque, avait demandé quand ils changeraient leur nom de famille à... « Canada ». 

Wendy Jacinto

Peu de gens peuvent se vanter d'avoir reçu personnellement un message de la directrice d'exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg. Mais Wendy Jacinto, qui a récemment joint les rangs de Parachute, est une des heureuses élues suite au blog qu'elle a rédigé l'année dernière et qui s'est répandu de manière virale.

 

Wendy est notre experte en matière de médias numériques et sociaux à Parachute, un poste nouvellement créé qui permettra d'aider Parachute à communiquer toutes les informations collectées et à engager pleinement les parties potentiellement intéressées par le biais des médias sociaux.

 

Forte d'une expérience en marketing et dans le domaine des organisations caritatives, Wendy a commencé à s'intéresser aux médias sociaux en 2007, alors qu'ils commençaient à prendre de l'essor. « J'ai reconnu que cette technologie représentait une occasion unique que je ne pouvais pas rater », a-t-elle déclaré. J'ai compris que pour être un chef de file dans son secteur, une entreprise ne pouvait plus les ignorer. »

 

Wendy travaille actuellement à développer des stratégies pour promouvoir les solutions offertes par Parachute et y sensibiliser le public, et elle espère pouvoir atteindre les masses grâce à Facebook et à Twitter.

 

Quelle est sa plateforme de médias sociaux préférée ? Facebook, bien sûr. Et lorsqu'on lui demande des conseils sur l'utilisation des médias sociaux, elle répond en toute confiance:« On ne sait jamais quand quelque chose se répandra de manière virale. »

Mandy Fisher 


Nous tenons à souhaiter la bienvenue à Mandy Fisher, la nouvelle animatrice communautaire de Parachute. Bien qu'elle soit nouvellement arrivée à Parachute, Mandy connaît bien le domaine de la prévention des blessures au niveau communautaire, car elle a travaillé pour l'Alberta Traffic Safety Fund et le Community Injury Control Fund pendant plusieurs années. 

 

Dans ce nouveau poste, Mandy travaillera avec des réseaux communautaires déjà établis par Parachute, y compris tous ceux liés au programme Communautés sécuritaires et leur apportera le soutien nécessaire en leur fournissant les ressources et les solutions les plus appropriées. Elle travaillera également à enrôler de nouveaux partenaires en se concentrant sur les collisions automobiles et le sport/les loisirs dans l'ensemble du Canada. 

 

Le travail avec des groupes communautaires donne à Mandy une profonde satisfaction. « Je réalise que les communautés fournissent des efforts incroyables, même si elles ne disposent que de fonds et de ressources limités pour traiter ces problèmes » dit Mme Fisher. « Elles font preuve d'une grande créativité et d'une réelle approche communautaire collective pour accomplir des progrès et obtenir les résultats désirés. »  

Impliquez-vous!

La conférence nationale sur la prévention des chutes est une occasion idéale pour tous ceux qui travaillent avec des personnes âgées 

Watch Your Step : La conférence nationale sur la prévention des chutes 2014 se tiendra à Toronto les 27 et 28 mai 2014, vous proposera une foule de thèmes qui vous inspireront et vous présentera les dernières découvertes et innovations faites dans ce secteur en constante évolution.

 

Présentée en collaboration avec le Falls & Mobility Network Meeting, cette conférence est co-organisée par le Centre de prévention des blessures de l'Ontario à Parachute, BC Injury Research and Prevention Unit et Toronto Rehabilitation Institute.

 

Cet événement de haut calibre réunira des experts de l'ensemble du Canada et du monde entier qui pourront partager les résultats de leurs études, les avancées faites dans le domaine clinique et les innovations faites au niveau des politiques sur la prévention des chutes chez les personnes âgées. Cette conférence constitue une occasion unique de s'éduquer pour tous ceux qui travaillent avec des personnes: chercheurs, praticiens et décideurs dans le domaine de la santé et de la prévention des blessures chez les personnes âgées.

 

Les présentateurs principaux incluent :

  • Dr. Marla Shapiro, médecin conseil pour l'émission télévisée Canada AM
  • Dr. Dean Fixsen du National Implementation Research Network and Senior Scientist at the University of North Carolina at Chapel Hill
  • Dr. Stephen Robinovitch du Injury Prevention and Mobile Laboratory Technology for Injury Prevention in Seniors and Professor at Simon Fraser University 

Le programme comprend une gamme complète de sessions, de symposia et de présentations par posters.

 

Les délégués seront également invités au Toronto Rehabilitation Institute  à une réception et une visite guidée le 27 mai. Le Toronto Rehabilitation Institute offrira une présentation sur la manière d'aider les gens à surmonter les défis posés par des invalidités résultant de blessures, des problèmes liés à une maladie ou à un âge avancé afin qu'ils puissant vivre une vie active, saine et plus indépendante.

 

Pour plus de renseignements, merci d'aller à : www.watchyourstepcanada.com .


Parachute French
36 eglinton rue ouest, suite 704 
Toronto, Ontario  M4R 1A1
.(JavaScript must be enabled to view this email address)


 
Parachute a réuni sous une seule direction Communautés Sécuritaires Canada, SécuriJeunes Canada, Sauve-qui-Pense et P'ensez d'abord Canada